10 € minimum en CHR et cavistes

Interloire lance un macaron "Prestige" pour ses fines bulles

12/02/2018

La candidature à la marque 'Prestige de Loire' est gratuite, le prix d’achat des macarons étant ensuite à la charge de l’opérateur.
17 cuvées affichent la marque collective "Prestige de Loire", qui souhaite distinguer et valoriser les meilleures cuvées effervescentes de son bassin. Dans la lignée d’initiatives alsaciennes et bourguignonnes, avec des critères environnementaux en plus.

Dévoilée à Paris lors du salon Vinovision, ce 12 février, la marque collective "Prestige de Loire" d’Interloire est appelée à se déployer dans le réseau traditionnel pour mieux hiérarchiser et valoriser les appellations effervescentes du Val de Loire*. Sélectionnées cette fin décembre par un jury de professionnels, les 17 cuvées premium remplissent des critères organoleptiques et techniques, mais également économiques.

Tous les vins arborant la marque "Prestige de Loire" s’engagent à « être vendus au moins 10 euros. Ce qui ferme le réseau de la grande distribution. La marque va être lancée chez les cavistes et dans la restauration, elle est déjà présente dans nos caveaux » annonce Françoise Flao, la présidente de l’Union des Maisons de Fines Bulles de Loire. Lancée par Interloire, cette marque se symbolise par un macaron doré en forme de couronne, revendiquant la marque "Prestige de Loire" et son positionnement premium.

"Il faut oser augmenter les prix"

« Symptomatiquement, le vignoble de la Loire a toujours eu peur d’augmenter ses prix. Je pense que nos effervescents ne sont pas assez valorisés » estime Bernard Jacob, le directeur général d’Orchidées Maison du Vin (ex-Ackerman) et président des négociants de Loire. Si seules neuf maisons de négoce revendiquent actuellement la marque collective, Interloire affiche sa volonté d’attirer des vignerons pour atteindre à terme 80 à 100 000 cols. « Notre souhait, c’est qu’il y en ait le plus possible, pour que la marque soit la plus visible » souligne Bernard Jacob, également secrétaire général d’Interloire.

Cahier des charges

Cette marque interprofessionnelle fait écho aux initiatives syndicales d’Émotion Brut, l’excellence du crémant d’Alsace (lancé en 2012) et les cuvées Éminent et Grand Éminent de l’Union des Producteurs et Élaborateurs de Crémants de Bourgogne (lancées en 2016). Comme ces marques, "Prestige de Loire" impose un cahier des charges en termes de production (indication obligatoire du millésime, élevage sur lattes de deux ans minimum, trois mois minimum entre dégorgement et commercialisation…). Mais y ajoute des mesures agroenvironnementales. Les maisons proposant une cuvée s’engagent à obtenir le niveau trois de la certification Haute Valeur Environnementale sous cinq ans.

* : Soit les appellations Anjou, Crémant de Loire, Saumur et Vouvray. Pour cette première salve, il n’y a cependant pas de cuvées d’Anjou.

 
Newsletter :

Newsletter #1 Bulles Expo / Mars 2016
Newsletter #2 Bulles Expo / Avril 2016
Newsletter #3 Bulles Expo / Juin 2016

 




Un évènement conçu et organisé par Vitisphere et GFA Events
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé