Spumante rosato

Le Prosecco rosé verra le jour en 2019

14/09/2018

Actuellement des rosés effervescents italiens surfent sur l’image du Prosecco, mais ne peuvent s’en revendiquer.
Voulant monter en gamme, le consortium italien prépare sa déclinaison en rosé pour le prochain millésime. Avec le modèle champenois de valorisation en tête.

Allier l’effervescence et le rosé, les deux tendances les plus porteuses du marché mondial des vins, c’est moins parier sur l’avenir que sur une évidence pour le consortium de l’appellation Prosecco (Consorzio di tutela della denominazione di origine controllata Prosecco). Validée en mai dernier en assemblée générale, la création du Prosecco rosato ne pourra être effective pour le millésime 2018, mais devrait se concrétiser dès les vendanges 2019.

Le cahier des charges de cette nouvelle couleur permettra de vinifier en rouge les raisins de pinot noir (actuellement limitées à 15 % de l’assemblage, et en vin blanc). « Aujourd’hui est le bon moment pour produire du Prosecco rosé. Ce n’est pas un subterfuge. Le pinot noir est un cépage noble, cette nouvelle catégorie ne sera réservée qu’aux spumante de qualité et pas aux frizzante » estime Stefano Zanette, le président du consortium de Prosecco dans le quotidien italien Corriere della Sera. « Nous voulons piment le monde des bulles vénitiennes avec un rosé qui coûtera en moyenne un euro de plus que la version traditionnelle. Après tout, même en Champagne les rosés sont souvent de meilleure qualité » ajoute le producteur de bulles italiennes.

Critiques

Si le projet semble bien enclenché, les critiques ne cessent pas. S’étonnant autant de la création d’une DOC n’ayant pas de bases historiques que du risque d’accentuer la pression sur le prix des raisins destinés à cette production très demandée à l’export. Cette déclinaison en rosé se limiterait ainsi à la DOC Prosecco (80 % de l’appellation), le plus petit consortium du Prosecco Superiore Conegliano Valdobbiadene DOCG ayant fait savoir à la revue anglaise Drink Business qu’il ne cautionnait pas cette innovation jouant sur l'effet de mode.

 
Newsletter :

Newsletter #1 Bulles Expo / Mars 2016
Newsletter #2 Bulles Expo / Avril 2016
Newsletter #3 Bulles Expo / Juin 2016

 




Un évènement conçu et organisé par Vitisphere et GFA Events
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé