Communication interne

Les coops de Champagne communiquent sur leurs atouts

09/10/2018

Par ce slogan, la coopération champenoise cherche à valoriser le statut de coopérateur.
« Mon choix, mon métier, mon avenir », voici le nouveau message que la Fédération des coopératives vinicoles de Champagne souhaite véhiculer auprès de ses adhérents, pour réaffirmer les atouts de coopération.

La Fédération des coopératives vinicoles de Champagne (Fcvc) a fait appel à l’agence de communication rémoise Hachetag pour orchestrer une campagne de communication sur les valeurs et les intérêts de la coopération. Présentée le 28 septembre aux coopérateurs, cette campagne a pour slogan « Mon choix, mon métier, mon avenir ». « Nous avons voulu valoriser la coopération à travers le prisme du coopérateur et non celui de la coopérative, précise Eric Potié, président de la Fcvc. Devenir coopérateur, c’est bien sûr participer à une aventure collective, mais c’est aussi faire un choix profondément individuel. L’une des idées reçues sur la coopération est sa prétendue contrainte. Or c’est tout le contraire ! Les coopératives sont là pour apporter des services aux vignerons ! ».

Les six atouts de la coopération

La communication repose sur six piliers qui décrivent l’intérêt d’être coopérateur : je gère ma carrière comme je le souhaite, je m’ouvre des opportunités, je participe à une aventure solidaire, collective et durable, je bénéficie du soutien de professionnels aguerris, je décide de mon avenir et de celui de mon exploitation et enfin je suis coopérateur et vigneron.

Lors de la soirée présentant la communication, plusieurs exemples de services apportés aux vignerons ont été mis en avant. La coopérative de Mancy (Marne) accompagne ainsi ses adhérents sur le foncier. Un associé coopérateur qui souhaitait se séparer d’une parcelle pour en acheter une autre plus proche de son exploitation a pu le faire grâce à un partenariat entre sa coop et la Safer. Sans sortir de trésorerie, il a pu vendre sa vigne éloignée et en acheter une autre plus proche. De plus, la parcelle vendue a été rachetée par un autre adhérent de la coopérative.

De nombreuses coopératives mettent en place des formations et un accompagnement à la certification  Viticulture Durable. Elles sont également de plus en plus actives pour proposer de la prestation de services dans le travail des vignes et de la vendange ou de la micro-vinification qui permet de commercialiser un champagne issu des parcelles du vigneron coopérateur.

Cette communication est véhiculée à travers le nouveau site internet de la fédération et par une plaquette. « C’est aussi une manière de faire entendre la voix des coopérateurs car on les entend finalement assez peu », conclut Eric Potié.

 

 

 
Newsletter :

Newsletter #1 Bulles Expo / Mars 2016
Newsletter #2 Bulles Expo / Avril 2016
Newsletter #3 Bulles Expo / Juin 2016

 




Un évènement conçu et organisé par Vitisphere et GFA Events
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé